Barrages de la Sélune

Voici le communiqué de presse du 7 septembre 2015 rédigé en commun avec le collectif « Les Amis de la Sélune ».

À quand l’annonce du lancement du chantier de renaturation de la vallée ?

Alors que les services de la Ministre de l’Écologie ont rendu avant l’été leurs conclusions favorables au démantèlement des barrages et que les élus locaux se sont alors collectivement mobilisés pour offrir un nouvel avenir à la vallée de la Sélune et l’économie régionale, aucune annonce officielle n’a encore été faite. Les Amis de la Sélune demandent à la Ministre de l’Écologie de clarifier publiquement ses intentions et le calendrier consécutif de déroulement des opérations.

Barrage de Vezin (Photo : J-P Doron)

Barrage de Vezin (Photo : J-P Doron)

L’étude conduite pendant six mois à la demande de la Ministre de l’Écologie a clairement démontré qu’on ne pouvait atteindre les objectifs de retour à un bon état écologique des eaux de la Sélune et d’en restaurer les fonctionnalités du point de vue de la biodiversité aquatique sans démanteler les barrages de Vezins et de La Roche qui Boit. Le Conseil communautaire d’Avranches Mont Saint-Michel s’est d’autre part prononcé le 4 juillet 2015 en défaveur d’une consultation électorale au sujet de l’effacement des barrages, désavouant ainsi une nouvelle tentative du député Guénhaël Huet de manipulation des populations locales.

Une conférence de presse le lendemain 5 juillet à la mairie de St Martin de Landelles, réunissant le président de la Commission Locale de l’Eau et du Syndicat d’eau, le Président du Syndicat Mixte du pays de la Baie, le Président de la Communauté de communes de Saint James, le Président du Conseil Régional de Basse Normandie, le Président du Conseil Départemental de la Manche ainsi que le sénateur de la Manche Jean Bizet, a scellé l’accord des élus locaux pour sortir enfin de longues années d’atermoiements et de valses-hésitations de l’État, sur la base d’un projet de redynamisation de la vallée sur lesquels ces derniers travaillent depuis plusieurs mois.
Dans ce contexte et alors que l’échéance de la mise en demeure de la Cour Administrative d’Appel du 31 décembre 2013 est passée, qu’attend donc notre Ministre de l’Écologie pour lancer officiellement le chantier de démantèlement des barrages ? Les Amis de la Sélune lui demandent donc :
la confirmation publique et sans ambiguïté de sa décision de supprimer les deux barrages,
le calendrier de cette vidange et de celle du barrage de la Roche qui Boit, ainsi que du chantier de démantèlement et de renaturation de la vallée.

Contacts presse :

Jean-Paul Doron, Union Régionale des Fédérations de Bretagne – Basse Normandie – Pays de la Loire pour la Pêche et la Protection du milieu aquatique / Mouvement « bérets bleus de l’eau » : 06 85 52 50 11

Roberto Epple, European Rivers Network / SOS Loire Vivante : 06 08 62 12 67

Christian Allain, Manche Nature : 06 18 83 03 43

Bernard Rousseau, Président d’honneur de France Nature Environnement et responsable des politiques eau à la fédération nationale : 06 79 84 68 58

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés