Assemblée générale de l’association

Ce week-end,
c’était l’assemblée générale de Manche-Nature

Après le Val-de-Saire l’an passé, nous avons choisi cette année les collines verdoyantes du Mortanais pour cette réunion annuelle importante.

L'assemblée s'installe

L’assemblée s’installe

Après avoir partagé un pique-nique, nous nous sommes retrouvés à la salle des fêtes de Bellefontaine pour cette assemblée générale.
La présence d’une bonne quarantaine de personnes fait chaud au cœur et montre l’attachement qu’ont nos adhérents à participer à ce grand rendez-vous annuel.
Deux journalistes ont également fait le déplacement.

Une année difficile

Yves, le président, a fait le bilan de notre activité passée.
Il a tenu à remercier l’ensemble des salariés de leur travail : Charline pour avoir si bien rempli son rôle en remplacement de Delphine pendant son congé de maternité ; Philippe pour la belle vitrine qu’est le site Internet ; Nathalie qui a pris en main la comptabilité en plus de son travail de secrétariat et Delphine pour… son petit Axel !

Malheureusement, l’année 2015 a été difficile sur le plan comptable et juridique. Vous aurez plus de détail dans les rapports financier et juridique.

Il est rappelé que c’est le travail d’équipe associant salariés et bénévoles qui fait vivre et agir l’association. Les décisions sont débattues, partagées, confrontées dans le souci d’efficacité et de compréhension du public.

L’activité naturaliste

Alain remarque que la publication reste soutenue, mais souligne la difficulté à trouver ou renouveler les naturalistes de l’association. Les sorties nature sont diversement suivies et l’organisation repose sur un trop petit nombre d’encadrants. Malgré tout une grande diversité de sorties ont été proposées en 2015. Vous pouvez retrouver le compte-rendu de quelques-unes dans la catégorie sorties nature.
Les échanges avec l’assemblée ont permis de faire ressortir quelques pistes à creuser pour dynamiser davantage l’activité naturaliste.

Philippe a fait un point sur l’évolution du site Internet dont cette nouvelle version a déjà un an.
L’activité naturaliste y est bien présentée avec toutes les publications dont de nombreux articles en téléchargement gratuit. La photothèque est riche de plus de 500 fiches présentant la richesse floristique et faunistique de notre département.
Par ailleurs, un appel à l’aide est lancé pour aider à alimenter le site en collant au plus près à l’activité de l’association et à l’actualité départementale en commentant par exemple les articles de la presse locale.

Le côté juridique

Delphine nous annonce des résultats pas très positifs si on s’en tient aux statistiques…
13 décisions 2015 avec un taux de succès de 38 %. C’est le plus faible taux enregistré par MN.
Cela s’explique surtout par l’affaire du lotissement de Jullouville où, faute d’avoir pu contester le permis d’aménager, nous avons été contraints de faire du contentieux en série sur chaque permis de construire. Malheureusement nous avons eu 5 jugements défavorables !
Mais on a eu par ailleurs 5 décisions favorables dont une pour la protection d’un milieu naturel à la pointe d’Agon en prenant appui sur la parution du premier supplément de l’ouvrage sur la faune et la flore du havre de Regnéville. La municipalité prévoyait de grignoter ce site ; nous avons contesté le PLU et le juge nous a donné raison.

Un résultat financier déficitaire

Christian nous a dressé un bilan financier avec un résultat négatif, une première pour l’association qui s’en serait bien passée.
Ce bilan inquiétant est dû à plusieurs facteurs.
Tout d’abord la charge salariale est plus importante (changement d’échelon, augmentation des heures de comptabilité, embauche…). Si un poste est aidé, les autres non et les charges sont en nette augmentation.
Ensuite le bilan financier de notre action juridique présente un gros déséquilibre entre les sommes allouées lorsque l’on gagne et celles à verser lorsque l’on perd.

Les juges au Tribunal administratif changent régulièrement et, de ce fait, les sensibilités peuvent être différentes d’une année à l’autre.
Il semble nécessaire que Manche-Nature fasse davantage de pédagogie dans ses affaires face aux juges, car ils nous connaissent très peu et a priori ils peuvent n’être pas réceptifs au bien fondé de nos actions. De même, dans nos mémoires déposés devant le tribunal, une justification plus poussée de nos frais engagés lors des contentieux semble également nécessaire.

Enfin, nous notons une baisse des dons en 2015, cela est certainement explicable par l’absence de dossier emblématique cette année-là.

Nous continuons le combat

Bien que la presse l’ait annoncé, le poste de juriste n’est pas remis en cause, mais notre liberté d’action étant très liée au soutien de nos adhérents et nos donateurs, nous faisons appel à votre générosité pour contribuer activement au soutien à l’écologie associative, indépendante, offensive et efficace ! Rejoignez Manche-Nature
Retrouver les différents compte-rendus sur notre page Rapports d’activité

Élection du bureau

Deux membres du bureau était sortant cette année et un troisième a souhaité ne pas continuer.
Après le vote, les deux sortants ont été brillamment reconduits pour trois ans.

Débat sur le thème du bocage

Pierric Cordouen et Léa Legentilhomme (Communauté de communes de Saint-James et Syndicat mixte bassin de la Sélune) nous ont fait un exposé sur leurs actions pour restaurer le bocage dans le Sud-Manche.

Pierric et Léa ont répondu avec compétence aux différentes questions de l'assemblée

Pierric et Léa ont répondu avec compétence aux différentes questions de l’assemblée

Cette présentation fort intéressante à permis d’engager une discussion passionnante pour mieux comprendre les différentes relations entre la haie, la gestion de l’eau, la biodiversité et l’agriculture.
Alors que notre bocage est très malmené à travers le département, il est encourageant de voir que certaines collectivités locales se donnent les moyens de le protéger et de le restaurer.
Souhaitons que ces bonnes pratiques se généralisent rapidement.

Un moment convivial

L’assemblée générale s’est terminée comme il se doit autour d’un verre, cidre et poiret, cela a permis de continuer les échanges et de renouer des liens entre les adhérents.
Une vingtaine de personnes sont restées au gîte pour partager un repas animé et dormir sur place afin de participer à la sortie nature du dimanche matin.

L’A.G. dans la presse : Ouest-France

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés