Le risque nucléaire

EPR : comment gérer le risque nucléaire
pendant un prévisible grand chambardement ?

 

Réchauffement climatique, disparition de la biodiversité, pollutions, surpopulation, épuisement des ressources et croissance des inégalités forment un mélange de plus en plus explosif et au cours des prochaines décennies l’humanité va devoir traverser une zone de turbulences « à hauts risques ».

Tout le monde le sait et pourtant aujourd’hui les nucléocrates français et leurs alliés au pouvoir décident d’autoriser la mise en service d’un EPR dont la cuve et le couvercle sont défectueux.

Beaucoup de peuples ont décidé de ne pas utiliser ou d’abandonner la technologie nucléaire, une technologie que l’on maîtrise mal (Tchernobyl et Fukushima) et qui génère des déchets extrêmement dangereux dont nous sommes totalement incapables de nous débarrasser.

En cette époque cruciale pour l’avenir de l’humanité, prendre la décision de relancer l’industrie nucléaire au lieu de l’arrêter de toute urgence est, pour les membres de notre association, une pure folie ! C’est ajouter un risque supplémentaire (et quel risque !) qui rendra nos demains encore plus incertains.

Dans les prochaines années nous allons devoir tout faire pour éviter, si l’on est optimiste, la fin de notre civilisation, ou, si l’on est pessimiste, la fin de l’humanité. Alors il faut nous mettre tout de suite au travail et commencer par éliminer le danger nucléaire, c’est la première précaution à prendre.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés