Rapport naturaliste 2015

L’activité naturaliste associative est représentée par l’organisation de sorties thématiques gratuites ouvertes à tous les publics, par les publications et rapports scientifiques, enfin par l’activité grandissante de notre site Internet.

Publications

En 2015, le rythme de trois bulletins de L’Argiope a été tenu et ils sont parus aux dates prévues. Au cours de l’année écoulée, les numéros 87, 88-89 et 90 ont donc été publiés. Parallèlement, nous sommes parvenus à éditer le dixième volume des Dossiers de Manche-Nature, qui est aussi le quatrième tome consacré au havre de Regnéville. Enfin nous avons pu apporter une nouvelle contribution à l’étude du marais de Gouville, consacrée cette fois aux abeilles.

Voici la liste alphabétique des auteurs naturalistes :

Florent Boittin, Henri Chevin, Roselyne Coulomb, Xavier Lair, Benoît Lecaplain, Alain Livory, Bernadette Miroudot, Alain Rongier, Philippe Sagot.

Certes, nous pouvons regretter le manque de renouvellement des auteurs mais nous avons eu le plaisir d’accueillir un jeune mycologue de qualité, Florent Boittin, qui nous l’espérons continuera d’alimenter nos périodiques.

Parmi les articles les plus intéressants, il faut citer d’abord la nouvelle étude sur le havre de Regnéville qui comprend l’inventaire totalement inédit (Florent Boittin) des champignons (188 espèces) et un riche complément à la faune (Alain Livory) qui porte à 2 115 le total des espèces animales recensées sur le site, le plus riche et le mieux étudié de la Manche.

À remarquer également cette première liste de 52 espèces d’abeilles recensées par Alain Livory & Philippe Sagot dans le marais de Gouville. C’est le cinquième fascicule que nous remettons à la communauté de communes après les libellules, les oiseaux, les mollusques et les syrphes.

Et justement, nous avons poursuivi l’inventaire systématique des abeilles de la Manche avec les abeilles masquées (genre Hylaeus), publiées par Alain Livory & Xavier Lair. Cette étude est l’une des premières de ce type en France.

Dans le No 90, Alain Livory publie une synthèse sur les chilopodes de la Manche (mille-pattes prédateurs). Ce groupe s’est avéré particulièrement riche aux îles Chausey et surtout dans le havre de Regnéville, qui abrite plusieurs raretés nationales.

Parmi les autres contributions à la connaissance de notre patrimoine naturel, il convient de mentionner les deux articles botaniques d’Alain Rongier, un bilan des espèces de salicornes croissant sur nos côtes, plantes halophiles menacées par les cueillettes professionnelles, et une étude détaillée des populations de l’orchidée Epipactis helleborine dans le Coutançais.

Tous les autres articles sont consacrés aux diptères et aux hyménoptères, deux ordres d’insectes que nous nous efforçons de faire sortir de l’ombre :

Diptères

  • Une étude des thérévidés de la Manche, petite famille de mouches totalement méconnue, par Xavier Lair et Alain Livory.
  • Un nouveau taon pour la Manche, découvert par Benoît Lecaplain sur le site des Ponts d’Ouve (marais de Carentan) et identifié par Alain Livory.
  • Une nouvelle sciomyze pour la Manche (mouches dont les larves sont prédatrices de mollusques), récoltée par Roselyne Coulomb sur le même site des Ponts d’Ouve et identifiée par Alain Livory.
  • Un nouveau stratiomyide pour la Manche, découvert par Alain Livory dans le marais de Gouville, décidément riche en insectes.

Hyménoptères

  • Une nouvelle abeille pour la Manche, Stelis breviuscula, découverte par Alain Livory dans le marais de Gouville. C’est l’abeille-coucou d’une espèce proche des osmies, Herides truncorum.
  • La relation par Bernadette Miroudot et Alain Livory des premiers nids de frelon asiatique de la Manche, découverts dans des grands arbres à Carolles.
  • Les nouvelles espèces d’hyménoptères symphytes pour la Manche, pas moins de 11 ! L’article est cosigné par les récolteurs (Xavier Lair, Roselyne Coulomb et Alain Livory) et le « déterminateur » Henri Chevin, éminent spécialiste de ce groupe et inusable collaborateur de L’Argiope.
  • La capture prévisible d’un sphécide exotique, Isodontia mexicana, qui s’est répandu dans toute la France depuis quelques décennies (par Alain Livory et Roselyne Coulomb).
  • Enfin un bilan des trois panurges de la Manche, abeilles proches des andrènes, sous la plume conjointe de nos trois apidologues, Alain Livory, Xavier Lair et Philippe Sagot.

Ces sujets qui passionnent les naturalistes seraient sans doute bien ingrats sans le talent de nos illustrateurs et de nos photographes : Roselyne Coulomb, auteur de deux couvertures au Rotring, et tous les photographes d’animaux, de plantes ou de paysages, par ordre alphabétique :
Florent Boittin, Benoît Burnouf, Jeremy Early, Maurice Gérard, Philippe Hénaff, Marcel Jacquot, Alain Jouy, Jean-Jacques Kemp, Xavier Lair, Céline Lecoq, Yves Le Monnier, Alain Livory, Bernadette Miroudot, Jean-Marc Moingeon, Serge Mouhédin, Nathalie Paumier, Géraud de Prémorel, Daniel Réaudin, Alain Rongier, Jean-Marc Santier, Lilian Sineux, Philippe Scolan.

Sur le plan technique, la maquette de L’Argiope est composée, bénévolement, par Philippe Scolan de même que celle des Dossiers de Manche-Nature qui représente un travail considérable de mise en page.

L’Argiope est envoyée gratuitement à la bibliothèque des sciences de Cherbourg, la bibliothèque Nationale de France, France Nature Environnement, la médiathèque du Muséum National d’Histoire Naturelle, le Musée Maritime de Saint-Vaast-la-Hougue, la DREAL, le Conseil régional, le préfet de la Manche, la Communauté de communes de Saint-Malo-de-la-Lande, Biomasse Normandie, Thomson Reuters (recensement des revues scientifiques au niveau mondial). L’Argiope est aussi envoyée aux naturalistes qui nous apportent un soutien scientifique ou iconographique (David Baldock et Jeremy Early) et aux personnes non abonnées qui ont collaboré à la rédaction ou à l’illustration.

L’Argiope est échangée avec de nombreuses revues naturalistes : Alsace-Nature Info devenue « Citoyens nature », le bulletin du GRETIA, le bulletin du Parc Normandie-Maine, Sud-Ouest Nature (SEPANSO), Le Petit Liseron et L’Emouchet (AFFO), Les Naturalistes Vendéens, Goupil (ASPAS), Naturallier, La Garance Voyageuse, Anjou Nature (bulletin des naturalistes angevins, Eau et Rivières de Bretagne, ARVERNSIS (bulletin de l’association entomologique d’Auvergne), Le Râle d’Eau (Viv’armor nature), Espoir Paysan (la revue départementale de la Confédération paysanne), Symbioses (le bulletin scientifique des muséums de la Région Centre), les revues de France Nature Environnement, Erica (revue du conservatoire botanique de Brest), L’association des entomologistes picards.

Sorties

Alors que nous déplorions l’an dernier l’insuffisance du nombre de sorties, l’année 2015 a été très riche en animations naturalistes ou environnementales. Les membres qui ont animé ces sorties sont (par ordre alphabétique) : Florent Boittin, Roselyne Coulomb, Yves Grall, Marcel Jacquot, Benoît Lecaplain, Alain Livory, Joseph Portier, Alain Rongier et Philippe Scolan. De nombreux thèmes ont été abordés, écologiques (les vers de terre en tant qu’indicateurs du sol, visite d’exploitation bio, découverte des chemins bocagers) ou naturalistes (la vie à marée basse, ornithologie, botanique, entomologie, mycologie). La fréquentation est très variable. D’une manière générale, les sorties sur la côte Ouest sont beaucoup mieux suivies que les sorties à l’intérieur ou sur la côte Est. Nous devons nous efforcer de maintenir ce rythme car il y a une réelle demande du public et ces animations font se rencontrer les gens, elles permettent d’exposer nos points de vue et donnent une image très positive de notre association.

Dans le même registre, le troc de plantes a lieu deux fois par an et des traversées de la baie du Mont-Saint-Michel sont organisées sur demande. Enfin, au cours du premier semestre 2015, Alain Rongier, qui est enseignant en écologie végétale, a proposé plusieurs journées d’initiation à la botanique qui ont connu un certain succès.

Site Internet

Grâce à l’emploi et à la compétence de Philippe Scolan, le nouveau site Internet de Manche-Nature nous est très bénéfique dans tous les domaines mais notamment sur le plan naturaliste. Alain Livory a lancé l’idée d’une photothèque destinée à publier des photographies des espèces vivantes de notre département. Avec les informations annexes qui accompagnent les clichés, nous présentons peu à peu un véritable fichier de la flore et de la faune. À ce jour, près de 500 photos sont publiées. Alain Rongier (flore), Alain Livory (faune) et Philippe Scolan alimentent très régulièrement cette rubrique avec l’aide de plusieurs naturalistes photographes, en particulier Jean-François Gérault pour la flore mais aussi Christian Berquer (faune), en attendant beaucoup d’autres (un peu rebutés dans un premier temps par les écueils techniques !).

Le site Internet a également permis de mettre de nombreux articles anciens (cinq ans au moins) en téléchargement gratuit, décision prise par le bureau. Ce cadeau aux naturalistes contribue en réalité à faire connaître nos publications qui sont plus souvent citées en références bibliographiques que par le passé. Le site a permis aussi de proposer des lots de L’Argiope à des prix très avantageux.

Grâce à cet outil informatique, nous relatons également les sorties en adjoignant des photographies prises le même jour et nous publions de temps en temps des notes brèves accompagnées de photos. Nous avons d’autres projets, en cours de réalisation, susceptibles de dynamiser l’activité naturaliste. Mais nous en parlerons l’an prochain.

Conclusion

Au total, notre rayonnement dépasse certainement celui que l’on attendrait d’une association départementale. Nos travaux ont largement contribué à la dynamique naturaliste régionale, ils sont très souvent mentionnés dans les périodiques, même à l’étranger, et nos naturalistes participent parallèlement à de nombreuses recherches : Philippe Sagot (bourdons de Normandie pour le Gretia, abeilles du Mexique), Xavier Lair (syrphes de France, hyménoptères du Sud de la France), Alain Livory & Roselyne Coulomb (hyménoptères du Portugal et des Baléares, suivi de la population hivernante de bernaches à ventre pâle en lien avec les ornithologues Irlandais), Henri Chevin (symphytes de France), Yves Le Monnier (recherches sur les crustacés cladocères et les algues d’eau douce), Benoît Lecaplain (recherches sur les mollusques, les sangsues et les cladocères), etc. Nos articles sont souvent relus par des spécialistes nationaux ou mondiaux, tels que Étienne Iorio (chilopodes de France), David Genoud (abeilles de France) ou Michael Kuhlmann (collètes du monde).

Nos points faibles cependant sont bien connus : faute de moyens, nous n’avons pas encore pu embaucher un animateur naturaliste, il y a peu de renouvellement parmi les auteurs, peu de jeunes naturalistes et, malgré la qualité reconnue de nos publications, les abonnements stagnent en raison de la concurrence d’Internet. Pourtant, nous avons la chance de vivre dans un département extrêmement riche et nous devons absolument continuer à l’étudier, à le faire connaître et à protéger ses richesses naturelles. À l’heure où la biodiversité s’effondre, l’étude de la nature est plus que jamais indissociable de la protection et c’est pourquoi une association comme la nôtre est indispensable.

Les commentaires sont fermés