Bergerie : Lettre aux élus

Suite aux différentes attaques par voie de presse de la part de certains élus à notre encontre dans l’affaire de la bergerie illégale de Genêts, nous avons décidé d’adresser un courrier à chacun d’entre-eux pour leur demander de s’expliquer sur leur prise de position.

Voici celui envoyé à Madame la Maire de Genêts :

Objet : bergerie de Genêts

Madame la Maire,

Je vous avoue que nous avons été fort surpris de lire dans la presse vos commentaires sur l’affaire de la bergerie de Genêts : comment se fait-il que vous soyez si peu aimable à notre égard alors que nous nous ne faisons que demander que l’on respecte la déclaration universelle des droits de l’homme et en particulier l’article 10 :

« Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle. »

Si nous avons bien compris vos propos tous les citoyens de notre pays seraient égaux devant la loi sauf monsieur Cerbonney qui lui serait, comme disait Coluche « plus égal que les autres ». En somme vous auriez désiré que dans cette affaire le Conseil d’État rende un « jugement de cour » et ce souhait de votre part nous laisse cois, car pour nous « la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion » (article 1 de la constitution de 1958).

Cependant si nous sommes stupéfaits de votre attitude, nous n’en restons pas moins à votre écoute et cette volée de flèches que nous recevons de la part de quelques élus nous interroge : nous nous demandons si nous ne nous leurrons pas en agissant comme nous le faisons et nous aimerions connaître les raisons qui vous ont poussé à critiquer notre action ? Peut-être que la pertinence de vos arguments nous fera dévier de la route que nous nous sommes tracée.

En espérant que vous pourrez satisfaire à notre requête nous vous prions d’agréer, madame la Maire, l’expression de nos sentiments distingués.

 

Le Président

Yves Grall

 

Les autres destinataires sont : les sénateurs Bizet et Bas, le député Huet , J.-F. Le Grand, président du Conseil général de la Manche et François Dufour,  vice-président du Conseil régional de Basse-Normandie.

Si nous avons des réponses, nous ne manquerons pas de vous en faire part.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés