Balade naturaliste au Mont Castre

Belle sortie naturaliste ce samedi après-midi au Mont-Castre à Lithaire.

Le site, haut-lieu historique avec des vestiges paléolithiques et romains, des ruines médiévales et une ancienne carrière, présente des milieux très diversifiés.

Friche devant l'ancienne carrière

Friche devant l’ancienne carrière

Dans une zone en friche en bordure de carrière, nous observons une petite station d’orchis maculé.
De nombreux insectes butinent les ombellifères et autres épiaires : nombreux demi-deuils, longicornes, ainsi qu’une remarquable abeille rarement observée en dehors du littoral : Anthidium manicatum.
Le pouillot fitis chante dans le bois proche.

Près des ruines, les zones plus fraîches hébergent sous les pierres quelques chilopodes et gastéropodes.
A l’opposé, sur les pelouses rases et les murets de pierre en plein soleil, nous observons des espèces thermophiles comme des petites abeilles solitaires et des chrysides.

Accouplemnt d'Orthetrum cancellatum (Photo : J-J Kremp)

Accouplemnt d’Orthetrum cancellatum (Photo : J-J Kremp)

Plus loin, le sentier se poursuit sous les arbres en lisière de prairie. Nous contactons au chant le grimpereau des jardins d’un côté et le bruant jaune de l’autre. Puis l’hypolaïs polyglotte et la fauvette des jardins.

Plus bas, près du plan d’eau, de nombreuses libellules volent en tous sens. Notons les accouplements d’Orthetrum cancellatum, la ponte d’Anax imperator et les allées et venues de la cordulie bronzée (Cordulia aena) que Benoît a capturé fort adroitement au filet. Au fond de l’eau également, une énorme moule d’eau douce, l’anodonte des cygnes.

Sur les ronciers en fleurs, plusieurs espèces de syrphes sont présentes et on remarque l’agrion délicat (Ceriagrion tenellum) à l’abdomen rouge très caractéristique.

Nous étions sept à partager nos connaissances lors de cette belle balade naturaliste.

Promenade en images

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés